Radeau de survie : comment s’en servir?

Savoir choisir un radeau de survie, c’est bien, mais savoir l’utiliser, c’est mieux. Il s’agit d’un module flottant gonflable équipé pour permettre de s’abriter pendant l’attente des secours. Voici comment l’employer correctement, en cas de naufrage.

Le gonflage du radeau 

Pour être facilement accessible, ce radeau de sauvetage doit être placé dans un sac ou un container rigide. Il doit pouvoir être lancé à l’eau aisément, c’est la raison pour laquelle il se trouve toujours à l’extérieur du bateau, sur le pont ou à l’arrière. 

Pour le faire sortir, ces radeaux de survie bateau sont tous équipés d’une sangle, accessible à la sortie du sac ou du container. Il faut attacher cette sangle au bateau, puis jeter le bib (radeau) dans l’eau. Une fois que la sangle se tend, elle percute une bouteille d’air qui permet le gonflage automatique du matériel. Cela est toujours réalisable dans une température comprise entre 0 et 65 °C. Quand tout l’équipage est à bord, il ne faut surtout pas oublier de couper la sangle sous peine d’être emporté par le bateau qui coule. Vous pouvez consulter le site de Navistore pour trouver de l’équipement pour bateau.

L’entretien du radeau 

Afin de pouvoir utiliser le radeau correctement, l’entretien ne doit pas être négligé. Il s’avère judicieux de le réviser tous les 3 ans et tous les ans après 10 ans. Cela, dans le but d’éviter les mauvaises surprises en cas d’accident maritime. Sachez que la durée de vie d’un radeau dépend notamment de l’endroit où il fait office. Certaines études ont démontré que la chaleur humide est susceptible de diminuer sa longévité.