La grande distribution à l’écoute des nouveaux besoins des consommateurs

Que de changements en quelques années seulement dans le domaine du commerce. Dans la grande distribution ça bouge aussi, les grands groupes sont dans un mode réflexion constant et cherchent à s’adapter le plus rapidement possible à l’évolution de ses clients. Qu’est-ce qui a provoqué tous ces changements, c’est ce que nous détaillons dans cet article.

Des consommateurs plus exigeants

C’est sans doute au niveau de la santé que les consommateurs ont commencé à changer leurs habitudes d’achat. Le nutriscore, la provenance de la viande, le bio, le local, tout cela est venu s’immiscer dans le quotidien des petites, moyennes et grandes surfaces. Des exigences apparues suite à des incidents récurrents, mais également suite à une évolution de notre manière de se nourrir. S’il y a 20 ans Jean-Pierre Coffe parlait de malbouffe, aujourd’hui nous sommes bien loin de ce débat. La grande distribution se veut transparente, elle veut rassurer le consommateur, et surtout lui prouver qu’elle peut acheter pas cher, mais bon.

La satisfaction client est plus difficile à atteindre

Un consommateur satisfait n’est pas pour autant un client fidèle. Dans la grande distribution on le sait, et par conséquent on travaille sur tous les fronts. Chez Carrefour, Matthieu Malige souligne que son groupe se préoccupe des changements de nos modes de consommation. C’est ce qui permet de mieux appréhender la transition alimentaire et d’en comprendre des tenants et aboutissants.

Pour satisfaire un client, la grande distribution doit adopter une politique qui fait la part belle au local. Vous voyez de plus en plus de campagnes publicitaires qui parlent du producteur du coin. Les nombreuses actions commerciales à ce sujet contribuent à la fidélisation d’un client. Il va revenir parce qu’il est utile à l’économie locale et en plus il mange de bons produits du terroir !

La grand distribution peut sans aucun doute nous surprendre encore, à suivre…